Pétition

Monsieur le Président,

Depuis deux ans, les agriculteurs Bio subissent des retards de paiement dans leurs subventions.  À l’inverse, les agriculteurs conventionnels perçoivent leurs subventions à temps.

L’administration, pour justifier cette discrimination évoque une erreur de logiciel. Certaines fermes Bio sont au bord du gouffre financièrement et moralement.

Pourtant, lors de la campagne présidentielle, vous vous étiez engagé à renforcer l’agriculture en favorisant notamment la consommation de produits bio à l’école.

Quelques mois après votre élection, lors des États-Généraux de l’alimentation vous avez réaffirmé votre volonté d’atteindre 50% de produits bio dans la restauration collective (1). Vous avez appelé à une “transformation en profondeur de l’agriculture”.

Comment comptez-vous atteindre ces objectifs sans ceux qui portent la filière ?

 

Nous, citoyens de France et consommateurs de produits biologiques, sommes inquiets. Nous tenons à ce que nos paysans bios soient soutenus.

Nous rappelons à ce titre qu’ils :

  • nourrissent la population avec des produits sains sans pesticides, ni OGM, ni engrais chimiques. Ils préservent la santé des consommateurs et la qualité nutritive et gustative de leurs produits ;
  • respectent l’environnement dans lequel ils se trouvent implantés. Ils proposent un modèle durable capable de nourrir les enfants d’aujourd’hui et de demain ;
  • préservent et enrichissent les sols qu’ils cultivent. Ils améliorent la terre de France ;
  • renforcent nos connaissances agricoles par la mise en place de modèles innovants (permaculture, agroforesterie). Ils représentent l’agriculture du futur.

 

Dans ce contexte, nous demandons que :

  1. le gouvernement fasse pression sur l’Union Européenne pour que l’intégralité des aides dues aux agriculteurs biologiques depuis plusieurs années leur soient versées avant la fin de l’année calendaire 2018, comme cela se fait pour les agriculteurs conventionnels ;
  2. soient corrigées les erreurs de « logiciel » pour qu’une telle différence de traitement entre agriculteur bio et agriculteur conventionnel ne se reproduise plus jamais ;
  3. soit favorisé par tous moyens le développement d’une agriculture biologique, respectueuse :
  • des sols et de la biodiversité ;
  • de la santé des consommateurs ;
  • des travailleurs de la terre dont la santé et la dignité se trouvent atteintes par les politiques agricoles actuelles.

Ces mesures doivent concerner l’aide à l’installation et les financements, la formation, la communication, l’encouragement permanent de l’élaboration de labels de qualité ainsi que des circuits de distributions courts;

4. soit renforcé le plan agriculture protéine végétale pour faire cesser les importations de soja et de maïs OGM dont sont nourris près de 90% de nos animaux d’élevage en hiver.

 

En vous remerciant de votre attention, je vous prie d’agréer, Monsieur le Président, l’expression de nos salutations respectueuses.

Les citoyens en soutien de l’agriculture biologique !

<% $t("Number of signatures:") %>
<% petitionGoalRate + '%' %>
<% $t("Hour") %> <% $t("Postal Code") %> Name
<% signature.lapse %> <% signature.postalCode %> <% signature.name %> <%signature.surname %>

Alertes santé est une lettre d’information gratuite sur la santé naturelle, suivie par plus de 500’000 lecteurs en France et dans le monde francophone. Elle est rédigée par l’Institut pour la Protection de la Santé Naturelle et produite par CISN Productions.